Bagues chrétiennes : Tout ce que vous devez savoir

Texte de référence à propos de Bagues chrétiennes


Très tendance en ces temps, le plaquage à l’or désigne un processus de recouvrement d’une matière par une couche d’or assez fine. La matière en question peut être du plastique ou du métal selon le choix du . Bien sur le plastique est plus abordable mais moins qualitatif que le métal. Mais même les métaux employés par les bijoutiers ne se valent pas. Il faudra bien se renseigner à ce propos avant obtenir une bague plaquée or. En termes de plaquage à l’or, les expressions microns d’or et carats d’or reviennent souvent. Le nombre de carats indiquent la qualité de l’or. À l’instar de l’argent, l’or pur ( 24 carats ) est mou et difficile à travailler. L’or 18 carats est grandement conseillé. Les meilleurs bijoutiers l’analysent pour son éclat et sa résistance. D’un autre côté, l’or 14 carats et l’or 9 carats sont utilisés pour fabriquer des bagues et d’autres bijoux plaqués or plus accessibles. Comme nous venons de le voir, une bague en argent est fabriquée entièrement en métal noble ( argent 925 ). Il bénéficie donc d’une meilleure qualité en à propos de composition. L’ abscence de plaquage constitue un vrai avantage et contribue à la perennité du bijou. Mais contrairement à l’or, l’argent massif peut quand même s’oxyder un peu à l’appel de l’air et des intempéries. Mais ce n’est rien de bien important car il se nettoie très facilement. Vous pouvez notamment le frotter subtilement avec un tissu doux imbibé de vinaigre blanc ou de jus de citron et il retrouvera immédiatement son éclat d’origine. au final, une bague en argent ne présente pratiquement aucun défaut.

Si vous vous rendez chez le bijoutier pour choisir une parure, vous constaterez que l’argent et l’or ne s’associent pas. il est réel que ces deux teintes sont très différentes. L’une est argentée et l’autre est dorée. On dit même que la seconde ressort davantage sur les peaux mates ou qu’elle séduit plus souvent les femmes d’âge mûr. Libre à chacun et chacune de porter ce qu’il adore, quel que soit son âge et sa carnation. Et s’il en était de même pour cette entreprise de teintes ? Certes, vous ne obtiendrez pas de parure dépareillée, mais vous pouvez porter un collier en or et un bracelet en argent. Mieux encore, pour éviter d’exploser votre argent, vous pourriez vous contenter du plaqué or. Ce métal imite à merveille l’or jaune véritable. Il vous sera de faire la différence à l’œil nu ! Ainsi, parée, vous n’aurez pas créé une parure à proprement parler, mais porterez deux joyaux séduisants exprimant chacun leur élégance. En effet, ils ne s’assortiront pas, mais aucun ne fera de l’ombre à l’autre. Tous deux brilleront à leur manière pour vous permettre de vous sentir belle et confiante. Après tout, si vous ne réussissez pas à choisir entre la douceur de la couleur argentée et la classe de la finition or, pourquoi ne pas porter les deux ?

Dans le domaine des joyaux, une autre variable de perennité est représenté par les propriétés inoxydables de certains métaux. Une bague qui s’oxyde n’est en fait pas dangereuse pour la forme, mais elle va figurer des cercles grisâtres autour de votre doigt. Pour les faire partir, vous devrez les frotter à l’eau et au savon. de plus pour des boucles d’oreilles, un collier, un bracelet… S’ils constituent du fer ( ce qui est plutôt introuvable ), ils vont même rouiller et essayer vos vêtements. Et le souci, c’est qu’on ne peut rien contre l’oxydation. En effet, il s’agit d’un phénomène chimique 100% naturel : à l’appel de l’air ou bien avec des l’eau, certains métaux perdent des électrons. Résultat : leur couleur se modifie – ils peuvent verdir ou noircir, selon leur composition – et des résidus disgracieux apparaissent sur vos lobes d’oreilles, votre cou, vos poignets… Même s’il existe des solutions pour retarder ou limiter l’oxydation d’une bague ou d’un collier ( un bon bain dans du bicarbonate, par exemple, peut enlever les taches noires, à condition qu’elles aient tout juste commencé à se constituer ), le mieux reste néanmoins de choisir des métaux qui ne s’hasardent pas de vous jouer ce vilain saut. Alors, plaqué or ? Argent ? Laiton ? Cuivre ? Bronze ? Aluminium ? Acier inoxydable ? La réponse est dans le nom : c’est indubitablement l’acier inoxydable qui est le grand gagnant de cette catégorie ! Mais il n’est en fait pas le seul. L’aluminium aussi est inoxydable, ainsi que tous les métaux nobles – l’or, le rhodium, le palladium, le platine – sauf l’argent. Pour être inoxydable, l’argent doit rester plaqué d’une fine couche de rhodium, qui le préserve du contact avec l’oxygène ou même la sueur.

Les bracelets, les bagues, les colliers et autres joyaux en plaqué or sont de l’or déposé sur une base, souvent du laiton ( un alliage de cuivre et de zinc ). Les procédés de fabrication sont l’électrolyse ( galvanisation ) ou le laminage. Les joyaux en plaqué-or ont un poinçon d’enseigne ou bien avec des Maître généralement carré ainsi que dans certains cas le chiffre 10, 14, seize, 18 qui correspond aux carats de l’or employés. Le plaqué or est une réplication très réussie de l’or véritable, qui permet de façonner des bijoux peu couteux. La législation demande une épaisseur de minimum 3 microns pour pouvoir bénéficier de l’appellation plaqué or sur les joyaux en France. Pour l’administration française la couche d’or étant très faible ( de 3 à 5 microns ) un trésor en plaqué or est donc considéré comme étant un trésor en métal commun. Plus qu’un terme généraliste, le plaqué représente une matière de trésor. Généralement, les joyaux dits plaqués or sont en laiton ( ils peuvent de plus être en cuivre, bronze ou autres métaux non précieux ). Le laiton est de couleur dorée mais cette dorure s’oxyde avec le temps. C’est pourquoi il est plaqué en or ( plongé autour d’un bain d’or ). L’épaisseur de la couche d’or est exprimée en microns. Le plaqué or nécessite au minimum 3 microns d’or. En dessous, le placage n’est en fait pas inusable et risque fortement de ne pas tenir au-delà de quelques mois. Ce sont les joyaux dits dorés à l’or fin, très répandus dans la fantaisie et bon marché. Le laiton ou le cuivre peuvent être irritants pour la peau, c’est pourquoi certaines personnes sont allergiques aux joyaux fantaisie et de ce fait au plaqué or.

Même si l’on prend toutes les dispositions nécessaires pour entretenir et entretenir ses précieux objets en or, l’endroit où l’on range ses joyaux est d’une nécessité importante pour ce qui est d’éviter d’abîmer bêtement et prendre soin de ses joyaux. L’or pur ne se ternit pas aisément, il ne s’oxyde pas non plus. En revanche son alliage avec certains matériaux comme, le cuivre, le nickel et le zinc, donne naissance à l’or rose ou les bijoux en or plaqué. Cela peut encourager une formation d’un léger dépôt de rouille ( oxydation ) à l’appel de l’air libre. C’est pour cette raison qu’il est mieux de confiner tous ses anneaux, joncs et autre chevalières en or dans une boite à bijoux adaptée. Comme citée précédemment, la technique la plus simpliste pour entretenir ses bijoux en or jaune, consiste simplement à les laisser humidifier dans un réservoir rempli d’eau tiède mais pas chaude que vous aurez au préalable remué avec un peu de liquide vaisselle. Passé quelques minutes, frottez finement vos bijoux avec une brosse à une denture aux poils souples. Assurez-vous de simplement les rincer à l’eau claire ensuite et de toujours les sécher totalement.

Tous mes bijoux et chaînes sont en plaqué or ou plaqué or rose 16 carats. Le plaqué or et plaqué or rose ne sont pas aussi résistants que l’or, et peuvent ternir sur le long terme mais ce noircissement n’est pas connecté à la qualité du métal. Je vous conseille donc de proposer un soin tout particulier à vos joyaux. Voici quelques conseils : retirez vos joyaux avant d’aller à la piscine extérieure ou avant de faire des tâches ménagères et rangez-les dans une boîte à joyaux. Évitez toute exposition aux produits artificiels ( parfums, laque etc ) et aux hautes températures. Vous pouvez garder vos joyaux sous la douche. Je vous suggère aussi de polir vos joyaux avec un chiffon doux fréquemment. Les pierres fines sont délicates et ne supportent pas les produits chimiques ou les nettoyants agressifs. Vous pouvez les laver à l’eau puis avec un chiffon doux, propre et humide pour leur donner leurs teintes éclatantes. Ce traitement cependant ne pourra changer la nature de la pierre fine, ces dernières étant d’origines naturelles leur couleur peut différer d’un bijou à un autre.

Plus d’informations à propos de Bagues chrétiennes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *